Energie: le Sipperec va s’investir dans les renouvelables

Le 24 décembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Sipperec est déjà actif dans la géothermie profonde.
Le Sipperec est déjà actif dans la géothermie profonde.
BRGM

Alors que l’économie des énergies renouvelables va devoir être réinventée, les collectivités locales s’investissent dans ce secteur. Après la région Rhône-Alpes, c’est au tour du Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour l'électricité et les réseaux de communication (Sipperec) de se lancer dans la promotion des ENR.

Jeudi 19 décembre, révèle La Gazette des communes, le syndicat francilien a voté la création d’une société d’économie mixte (SEM) chargée «de réaliser des projets d’aménagement et d’exploitation de moyens de production utilisant les énergies renouvelables». Baptisée SIPEnR, cette SEM devrait permettre au Sipperec, déjà bien actif dans la géothermie et le solaire, d’étendre son activité «verte» ; par exemple en participant à la conception d’éco-quartier.

Selon la Gazette, le Sipperec conservera 70% du montant du capital de sa SEM. Les autres partenaires pressentis sont l’association des maîtres d’ouvrage publics en géothermie, le fonds d’investissement énergie Partagée (déjà présent dans le fonds rhônalpin), Sagechau la SEM d’Alfortville. SIPEnR devrait aussi accueillir en son sein EneRSIEIL, Sem’soleil et Sergies, trois SEM issues de syndicats de l’Indre-et-Loire, de la Loire et de la Vienne. La Caisse des dépôts pourrait également se joindre au tour de table.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus