Energie: l’électroménager économe n’a pas la cote en France

Le 23 août 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les réfrigérateurs de classe A+++ ne représentent qu'1% des ventes en France
Les réfrigérateurs de classe A+++ ne représentent qu'1% des ventes en France

Les Français achètent moins d’électroménager performant que leurs voisins italiens, suisses ou allemands, selon une étude de marché publiée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Les Français boudent la catégorie A+++ des appareils électroménagers. Ceux-ci ne représentent en effet qu’1% des ventes de réfrigérateurs en 2015 sur le territoire, contre 5% en moyenne dans l’Union européenne. Un score qui monte à 16% en Allemagne, 15% en Suisse et 3% en Italie. Le résultat de la France s’avère d’autant plus décevant que les potentiels d’économie d’énergie sont très importants selon les catégories et que ces équipements sont branchés 24 heures sur 24.

Au rayon des lave-linge, les appareils les plus performants sont également moins vendus dans l’Hexagone: 39% en 2015 contre 55% en moyenne dans l’UE (81% en Allemagne et 80% en Suisse).

Sans surprise, l’Ademe parvient à la même conclusion pour les sèche-linge. Les ventes d’équipements étiquetés A+++ ne représentent qu’1% des ventes en France, contre 4% dans l’UE (14% en Suisse et 11% en Allemagne).

 

Prix de l’électricité

Pourquoi cette différence? Les auteurs de l’étude de marché estiment tout d’abord que «le prix relativement bas de l’électricité en France n’est pas très motivant pour investir dans un appareil économe». Ainsi, le consommateur jugerait que le gain financier de l’économie d’énergie ne compense pas le surcoût à l’achat. Un surcoût qui s’élève par exemple à 287 euros entre un réfrigérateur A+++ (937 €) et A++ (650 €) sur le territoire.

 

Une question de sensibilité

Mais le prix n’est pas tout. L’étude montre que l’achat d’appareils performants en Europe répond aussi à d’autres critères, comme le promotion des économies d’énergie au niveau national, l’étendue de la gamme des produits, ou encore la sensibilité à l’environnement. Autant de pistes pour faire évoluer le comportement des Français.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus