Energie éolienne et biodiversité sont-elles compatibles ?

Le 20 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Comment concilier exploitation de l’énergie éolienne et protection de la biodiversité ? Tel était l’objet du séminaire organisé par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en partenariat avec l’Ademe et le ministère de l’écologie les 15, 16 et 17 septembre à Reims.

« Dès 1995, parallèlement à l'émergence et au développement de la filière éolienne française, la LPO, consciente des enjeux liés au changement climatique, s'est impliquée afin d'éviter que les installations ne portent atteinte aux oiseaux, aux chauves-souris et plus globalement à la biodiversité », explique l’association. En 2006, un programme national Eolien-biodiversité a été mis en place avec l'Ademe, le Meeddm et le Syndicat des énergies renouvelables (SER-FEE).

Profitant des retours d'expérience internationaux via son réseau BirdLife International, la LPO a pu davantage cerner les impacts de ces installations et partager ses connaissances avec les acteurs de la filière en France. « Cette démarche vise à éviter de répéter les erreurs commises par nos voisins, à informer les acteurs et à améliorer les techniques d'expertise, à alerter lorsque des projets risquent de perturber les oiseaux ou les chauves-souris », précise la LPO.

Les impacts des parcs éoliens sur la faune sont de trois types : mortalité directe, dérangement, et perte d'habitat. Selon Albert Manville, ornithologue américain, pas moins de 440.000 oiseaux sont tués par les éoliennes aux Etats-Unis chaque année. Mais ce chiffre est à relativiser. Les aéroports/avions, plates-formes pétrolières, tours de refroidissement, bâtiments (en verre), ou encore les lignes électrique haute tension font bien plus de victimes que les éoliennes. Sans compter la chasse, qui tue plusieurs millions d'oiseaux chaque année.

Ces impacts sont bien évidemment variables en fonction des espèces, saisons, milieux, ou encore taille des parcs éoliens. Afin de préserver les chauves-souris et oiseaux migrateurs qui volent de nuit, une technique peut être mise en place. Elle consiste à ralentir les aubes des turbines pendant la nuit, au moment où la vitesse du vent est de toute façon la plus basse. Le projet de recherche Casselman sur l'énergie éolienne aux Etats-Unis a permis de réduire la mortalité de la faune de 73 %.

Autre exemple à l’étranger, les chercheurs de l'Université d'Aberdeen, en Ecosse, ont démontré que des radars peuvent être utilisés pour détourner les chauves-souris des pales des éoliennes. Il faudrait développer davantage de dispositifs d'alerte ou de répulsion pour éloigner définitivement l’avifaune et les chauves-souris des turbines mortelles.

En France, le guide de l’étude d’impact sur l’environnement des parcs éoliens détaille quelques mesures pour supprimer, réduire ou compenser les impacts d’un projet éolien sur l’avifaune. Le document préconise de recueillir, dans un premier temps, « les données brutes à l’aide de tableurs et de systèmes d’information géographique » sur les oiseaux. Le choix du site est important, ainsi que le positionnement des éoliennes, afin d’éviter les effets de barrière ou d’entonnoir. « Une orientation des parcs parallèle aux axes migratoires réduit efficacement les effets négatifs sur l’avifaune migratrice », précise le guide. L’aménagement d’un espace inter-éolien plus large que les autres au sein d’une ligne d’éoliennes peut parfois être envisagé pour limiter l’effet barrière, ou le risque de collision.

Il faut également éviter de commencer un chantier lors de périodes de reproduction des espèces locales les plus sensibles. Pour compenser la perte d’habitat, il peut être créé un habitat de substitution avec, par exemple, la reconstitution d’un réseau de haies.

A éviter : l’éclairage des mâts des éoliennes (hors balisage lumineux obligatoire) pour avertir les oiseaux. En effet, les sources lumineuses ont tendance à attirer les oiseaux, surtout par temps de brume et de brouillard.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus