Encore du retard pour l’EPR finlandais

Le 22 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La mise en service du réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto, en Finlande, construit par le consortium franco-allemand Areva-Siemens, sera retardée à août 2014, a annoncé à l'AFP le producteur finlandais d'électricité TVO (Teollisuuden Voima).
 
«Le système d'automation ne sera pas prêt, donc le site en lui-même ne sera pas prêt», a déclaré à l'AFP le vice-président de TVO Jouni Silvennoinen.
 
Le chantier d'Olkiluoto, dans le sud-ouest de la Finlande, a démarré en 2005. Selon le calendrier initial, le réacteur Olkiluoto 3 devait entrer en service en 2009. Jusqu'à présent, après un premier report annoncé en novembre 2010, la mise en service était prévue pour le second semestre 2013.
 
Plombé par les retards et les dérapages de coûts, ce chantier a contraint Areva à passer au total 2,8 milliards d'euros de provisions, soit presque le prix du réacteur vendu 3 milliards en 2004. Areva et son client TVO ne se sont pas encore entendus sur la répartition de ces surcoûts.
 
Ce nouveau retard était attendu depuis cet automne. TVO avait annoncé en octobre que la mise en service du réacteur risquait d'être repoussée à 2014, et dans la foulée, Areva avait indiqué que le calendrier d'achèvement de l'EPR serait revu avant la fin de l'année.
 
Areva a confirmé ce nouveau report. «Nous avons réexaminé les différentes étapes qui nous restent, les tâches à accomplir, le rôle de chacun dans ces tâches, et nous avons révisé le calendrier ce qui aboutit à une mise sur le réseau pour TVO en août 2014», a dit à l'AFP un porte-parole du groupe à Paris.
 
Le groupe nucléaire français a toutefois souligné que TVO avait le dernier mot sur la date de mise en service de l'EPR, «car la vente commerciale de l'électricité n'est pas le fait du fournisseur», mais de l'exploitant de la centrale.
 
Lancé en 2005, le chantier de l'EPR finlandais, le premier d'un réacteur de ce type, a connu de nombreux déboires, suscitant de nombreuses passes d'armes entre TVO et Areva.
 
Outre Olkiluoto 3, un autre EPR est en construction en France à Flamanville (Manche), et deux autres en Chine. Le calendrier de l'EPR de Flamanville a également subi des reports à répétition, sa mise en service étant désormais programmée en 2016, avec quatre ans de retard, et le coût du chantier a presque doublé, autour de six milliards d'euros.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus