En Suisse, la taxe au sac réduit l’incinération

Le 12 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La taxe oscille en 1 franc suisse (0,8€) et 6,30F (5,1€) selon la taille du sac
La taxe oscille en 1 franc suisse (0,8€) et 6,30F (5,1€) selon la taille du sac

En application du principe du pollueur-payeur, la taxe au sac permet, en Suisse, de facturer aux citoyens la production de leurs ordures ménagères résiduelles. Une taxe écologique efficace, puisqu’elle réduit largement la part des déchets incinérés, comme vient de le démontrer le canton de Neufchâtel.

Publié ce 12 mars, le premier bilan de la taxe au sac et au poids (1), entrée en vigueur le 1er janvier 2012, montre que les déchets incinérés ont été réduits de 40% entre 2011 et 2012.

Inversement, la collecte de papier-carton a progressé de 31%, celle du verre de 7%, les biodéchets de 13% et les déchets spéciaux (peintures, batteries, piles, huiles et produits chimiques) de 20%.

Selon Claude Nicati, chef du département de la gestion du territoire (DGT), le canton a enfin rejoint le taux de recyclage moyen observé en Suisse, qui s’élève à 51% selon l’Office fédéral de l’environnement (Ofev).

Au total, 72% des communes suisses ont déjà adopté la taxe au sac, dont la ville de Saint-Gall dès 1975. Le premier canton à l’avoir votée est celui de Zürich en 1993. Un exemple à suivre en France?

(1)http://www.ne.ch/neat/documents/info_archives/TousCP_5983/Jan2013_Juin2013_14940/EnBref922TaxedechetsBilan.pdf



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus