En Rhône-Alpes, la qualité de l’air s’améliore un peu

Le 23 avril 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
30 jours d'alerte en moins en 2014
30 jours d'alerte en moins en 2014

Conditions météo obligent, l’année 2014 a enregistré une baisse des pics de pollution atmosphérique, selon le bilan diffusé le 21 avril par Air Rhône-Alpes.

Pour autant, la région n’a pas été épargnée par les principaux polluants, particules PM10 et PM2,5, dioxyde d’azote et ozone. Mais les épisodes de pollution ont provoqué 53 jours d’activation des dispositifs d’alerte préfectoraux contre 83 en 2013. Dans 92% des cas, il s’agissait d’un dépassement du seuil des PM10.

Ce bon résultat ne résulte pas de mesures politiques appropriées mais de conditions météo favorables, avec un hiver doux, limitant les rejets de particules issues du chauffage au bois, et un été pluvieux et peu ensoleillé, réduisant la formation d’ozone.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus