En Grande Bretagne, le pic épeichette et la mésange boréale en voie d’extinction

Le 07 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Moins de 1.500 couples de chaque espèce nichent encore au Royaume-Uni. Les populations de pics épeichettes (Dendrocops minor), un petit pic, et de mésanges boréales (Poecile montanus), ont chuté si brutalement au cours de ces 40 dernières années que ces deux oiseaux sont maintenant en voie d’extinction en Grande Bretagne.

Entre 1994 et 2009, leur nombre a chuté respectivement de 77% et de 76%, alors que ces 2 espèces étaient communes il y a encore 40 ans. Et depuis les années 1970, la population de mésanges s’est réduite de 6% chaque année et de 3% pour le petit pic.

Or elles possèdent un point en commun, celui de creuser leur nid dans les troncs d’arbres. Simple coïncidence ou raison du déclin, les ornithologues anglais penchent plutôt pour la première hypothèse.
 
Personne ne connait véritablement les raisons de cette rapide disparition. Elle semble liée à l’extinction de 2 autres piciformes juste après la seconde guerre mondiale: la pie-grièche (Lanius collurio) disparue en 1989 et le torcol fourmilier (Jynx torquilla), qui n’a plus été observé en Angleterre depuis 1974.
 
Mais leur déclin serait surtout lié à une perte de leur habitat. Le pic épeichette a besoin de larges zones forestières pour s’épanouir et les scientifiques ont constaté que sont taux de reproduction a fortement chuté. Quant à la mésange boréale, elle affectionne tout particulièrement les broussailles.
 
Ces deux espèces seront dorénavant surveillées de près par le «panel sur la reproduction des espèces rares», un groupe d’experts qui gardent un œil sur les espèces menacées du Royaume.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus