En fuite, Paul Watson parle

Le 31 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Où est Paul Watson ?
Où est Paul Watson ?

«Je suis très déçu par le gouvernement allemand. Il est évident selon moi qu’il a comploté avec le Japon et le Costa Rica pour me mettre en détention, afin que je puisse ensuite être remis aux Japonais», écrit Paul Watson dans un communiqué publié mardi 31 juillet sur le site internet de Sea Shepherd.

Le militant écologiste, fondateur de l'organisation des Bergers des mers, accuse dans ce communiqué le Japon de le pourchasser pour se venger de ses opérations contre les campagnes de chasse à la baleine. Le Canadien s'exprime ainsi pour la première fois depuis sa fuite d'Allemagne le 22 juillet dernier.

Dans sa déclaration, Paul Watson ne révèle pas l'endroit où il se cache, précisant juste qu'il se trouve actuellement «loin des pays qui intriguent et qui ignorent l'exploitation de nos océans».

L’écologiste a, en effet, été arrêté à l'aéroport de Francfort le 13 mai dernier, en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par le Costa Rica qui l'accuse d'avoir mis en danger l'équipage d'un bateau lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002.

Remis en liberté contre une caution de 250.000 euros quelques jours plus tard, avec obligation de pointer deux fois par jour au commissariat, l’homme a fui Francfort pour un destination inconnue (voir JDLE).

«Le Costa Rica et l'Allemagne ont été les jouets du Japon qui veut réduire au silence Sea Shepherd, réputé pour ses coups de force contre des bateaux de pêcheurs, notamment de baleines. Il ne s'agit pas vraiment du Costa Rica. Il s'agit du Japon depuis le début», explique Paul Watson avant d’ajouter: «Pendant 8 saisons, nous avons affronté les baleiniers japonais, nous les avons humiliés en mer, et surtout, nous avons limité les profits illégaux qu'ils tirent de la chasse aux baleines dans le sanctuaire de l'océan Austral. Il ne s'agit pas de justice. Il s'agit de vengeance.»

Interrogé par l'AFP à Tokyo, un responsable de l'agence japonaise de la pêche déclare pour sa part: «Nous n'avons rien à voir avec cette affaire (...) et cela n'affectera pas nos campagnes de pêche».

«Tokyo a demandé à Berlin d'arrêter et d'extrader le militant, en raison de ses activités contre les baleiniers japonais, précise un responsable des garde-côtes nippons. Mais nous n'avons pas demandé au Costa Rica d'agir.»

Sea Shepherd (Bergers des mers) est une ONG consacrée à la protection des océans. Installée aux Etats-Unis, elle a été fondée par Paul Watson en 1977, après son départ de Greenpeace.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus