En Corse, la bilharziose sévit toujours

Le lundi 08 avril 2019 à 18h 25 par Romain Loury
La rivière Cavu
La rivière Cavu
DR

En Corse-du-Sud, la transmission de la bilharziose urogénitale, maladie réémergente, se poursuit à partir de la rivière Cavu. Dans un avis publié vendredi 5 avril, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) juge toutefois son éradication possible, en l’absence d’un cycle animal prouvé.

Extrait : En juin 2014, le HCSP révélait la survenue de cas de bilharziose urogénitale, également appelée schistosomiase, chez des personnes s’étant baigné entre 2011 et 2013 dans la rivière Cavu, en Corse-du-Sud. Au terme d’une...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus