En attendant le monde, l’Europe a eu très chaud en 2014

Le 06 janvier 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans le centre de l'Angleterre, il n'a jamais fait aussi chaud depuis la régence de Richard Cromwell.
Dans le centre de l'Angleterre, il n'a jamais fait aussi chaud depuis la régence de Richard Cromwell.
DR

Alors que le général Hiver entame enfin son offensive en Europe, les météorologues du Vieux monde font le bilan. Et il ne leur est plus permis de douter: 2014 a été l’une des années les plus chaudes depuis un siècle.

Des records ont été battus, notamment dans l’Hexagone. «L'année a été très douce sur l'ensemble des régions, sans période de fortes chaleurs mais avec un nombre de jours de gel très inférieur à la normale», souligne Météo France.

Les gelées ont été rares dans de nombreuses régions. Le thermomètre n'est descendu en dessous de 0°C que 2 jours à Paris (normale: 25 j/an), 3 jours à Brest (normale: 16), 5 jours à Marignane (normale: 25), 12 jours à Lyon (normale: 50), 17 jours à Tarbes (normale: 41), 27 jours à Clermont-Ferrand (normale: 64) et 29 jours à Strasbourg (normale: 66).

Conclusion de Météo France: 2014 devient ainsi l'année la plus chaude depuis 1900 (+1,2°C), devant 2011 (+ 1,1°C) et 2003 (+ 1,0°C).

Outre-Manche, le scénario est assez similaire. Lissée sur l’année, la température moyenne qui a régné l’an passé en Grande-Bretagne a failli atteindre les 10°C: +1,1°C que la température moyenne relevée entre 1981 et 2010. Selon le Met Office, 2014 a été la 4e année la plus chaude et la plus humide observée depuis 1910. Dans le centre du royaume, c’est encore mieux: la température n’y a jamais été aussi élevée depuis… 1659.

L'année écoulée est également une année-record en Belgique, en Espagne et en Allemagne où la température moyenne annuelle a dépassé la normale de 1,4°C, rappelle Météo France.

Aux antipodes, le thermomètre a aussi connu un coup de chaud. La température moyenne mesurée en Australie, en 2014, a été supérieure de 0,91°C à la moyenne observée entre 1961 et 1990. Pour le Bureau of Meteorology australien, 2014 aura été la troisième année la plus chaude depuis 1910; 2013 étant la deuxième.

Dans un rapport provisoire, l’organisation météorologique mondiale (OMM) tablait déjà, le 3 décembre dernier, sur le fait qu’avec une température moyenne de l’air à la surface de 14,57°C, l’année 2014 serait probablement «l'une des plus chaudes, si ce n'est la plus chaude, qui ait jamais été observée».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus