En Antarctique, une graminée prolifère

Le 31 mars 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

On pourrait croire que le continent blanc ne verdit jamais. Pourtant en Antarctique, deux plantes survivent. Il s’agit de la sagine antarctique (Colobanthus quitensis), une petite plante à fleurs et la canche antarctique (Deschampsia antarctica), une petite graminée des prairies. Laquelle a même tendance à proliférer. Ces dernières dizaines d’années, la canche antarctique n’a cessé de gagner du terrain en été sur les côtes antarctiques.

C’est le résultat d’une étude publiée dans la revue Nature par des scientifiques australiens. Ils ont réussi à mettre en évidence la progression de la canche sur le continent au cours des 50 dernières années.

« L’Antarctique devient de plus en plus vert», déclare Paul Hill, scientifique à l’université de Bangor (Australie). « On imagine ce continent recouvert de glace et de neige. Mais en été sur la péninsule Antarctique et les îles autour du cœur gelé du continent, la neige fond. Beaucoup d’espaces se colorent en vert, ils se couvrent de mousses et de deux espèces de plantes. Récemment les températures ont augmenté, et les périodes estivales sont devenues plus longues et plus chaudes. L’une de ces plantes, la canche antarctique, en a profité pour coloniser l’espace. »

Les scientifiques australiens ont étudié le mécanisme que la canche déploie pour se développer pendant le court été austral. Un mécanisme qui explique en partie le succès de cette plante dans la colonisation des espaces antarctiques. La graminée a, en effet, la capacité d’accéder rapidement à l’azote rejeté par le sol, lorsque celui-ci se réchauffe et se décompose en période estivale.

Un exemple d’adaptation qui pourrait aider dans la mise au point de nouveaux types de fertilisants. 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus