En Angleterre, la sécheresse pourrait durer jusqu’à Noël

Le 16 avril 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C'est officiel, la moitié de l'Angleterre souffre de sécheresse
C'est officiel, la moitié de l'Angleterre souffre de sécheresse

La sécheresse a été déclarée dans 17 nouveaux «counties» anglais. La moitié de l'Angleterre est ainsi officiellement en état de sécheresse puisque la zone touchée par le déficit de précipitations s’étend dorénavant aux Midlands (centre de l’Angleterre) et au sud-ouest du pays, zone habituellement arrosée par les pluies.

L’agence de l’environnement anglaise signale également que la sécheresse pourrait persister jusqu’à Noël prochain, et cela malgré les récentes chutes de pluie printanières.

Les régions des Midlands et South West ne sont pas directement menacées dans leur approvisionnement en eau potable, comme le sont l’est et le sud-est de l’Angleterre où des restrictions d’usage ont été mises en place (voir JDLE), mais les autorités appellent les consommateurs à faire des économies.

Il faut dire que, pendant l’hiver, la région des Midlands a reçu moins de 60% des précipitations habituelles. L’impact de la sécheresse se fait donc particulièrement sentir sur la faune et la flore, les zones humides et les rendements agricoles.

Dans le sud et l'est de l'Angleterre, des mesures de restriction d'usage de l'eau ont été prises par 7 compagnies de distribution d'eau, concernant quelque 20 millions de personnes.

Il leur est interdit d'arroser les jardins, de laver voitures et bateaux, de remplir les piscines, les fontaines et les bassins. Les jardins publics sont aussi concernés. Quiconque sera pris en flagrant délit de manier un tuyau d'arrosage risque une amende de 1.000 livres, soit 1.200 euros.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus