En 2050, tous les oiseaux marins mangeront du plastique

Le 01 septembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Cette contamination se généralise rapidement
Cette contamination se généralise rapidement

Le risque de contamination des oiseaux marins par des micro-plastiques est beaucoup plus important qu’on ne le pensait. Il est en effet «généralisé au niveau mondial et augmente rapidment», conclut une étude publiée le 31 août dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Science (Pnas).

 

Selon l’estimation des scientifiques, 90% des espèces d’oiseaux marins (soit 186 espèces) ingèrent aujourd’hui du plastique et sont susceptibles d’en conserver une partie dans leur intestin. Cette extrapolation résulte de l’analyse de la littérature scientifique publiée entre 1962 et 2012, qui montrait que 60% des espèces observées étaient touchées.

Mais la situation devrait encore s’aggraver. 99% des oiseaux marins ingèreront des micro-plastiques en 2050, selon les pronostics des chercheurs britanniques et australiens.

Pourtant, des solutions existent. Certes, «plus les océans contiennent du plastique et plus les oiseaux de mer sont exposés», comme le résume Jenna Jembeck, chercheure à l’université de Géorgie. Mais «à l’inverse, toute action pour réduire la présence du plastique aura des effets immédiats sur la faune». Un message destiné aux responsables de la gestion des déchets ainsi qu'aux fabricants. L'étude rappelle en effet que si la production de plastique a doublé tous les 11 ans depuis les années 1950, elle dépassera entre 2015 et 2026 toutes les quantités déjà produites.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus