En 2011, la France a réduit de 8% ses émissions de CO2 liées à l’énergie

Le 30 janvier 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Chine enregistre la plus forte hausse
La Chine enregistre la plus forte hausse

Les émissions de CO2 produites par la combustion d’énergie ont encore progressé en 2011 au niveau mondial, mais à un rythme moins soutenu, précise une synthèse publiée par le Commissariat général au développement durable (CGDD). A l’inverse, elles ont baissé en France et dans l’Union européenne.

 

En 2011, le CO2 issu de la combustion d’énergie a augmenté de 2,7% dans le monde. Soit une progression deux fois moindre que l’année précédente (+5,3% entre 2009 et 2010).

 

Cet indicateur est à prendre au sérieux: la combustion d’énergie est responsable de 80% des émissions planétaires de CO2.

 

Depuis 1990, année de référence du protocole de Kyoto, ces émissions se sont envolées de 49%. Derrière cette progression, le mix énergétique a en réalité changé: le pétrole a perdu 5 points, le nucléaire 1 point, tandis que le charbon a progressé de 4 points et le gaz naturel de 2 points.

 

Cette hausse des émissions de CO2 s’est en réalité concentrée en Chine (+9,7% en 2011), en Corée du Sud (+4,1%), au Japon (+4,2%) et en Inde (+2%).

 

Les autres pays développés (1) ont quant à eux réduit leurs émissions de 0,8% en 2011. Parmi eux, les Etats-Unis enregistrent une baisse de 2,6%, mais ils restent le deuxième producteur au monde (17%) après la Chine (26%).

 

De son côté, l’Union européenne affiche une régression de 3,4%, et la France de 8%, en raison de températures plus clémentes, précise le CGDD. L’hiver 2010 avait en effet été particulièrement rigoureux, accentuant la consommation d’énergie.

 

Des émissions découplées du PIB

 

Rapportée au PIB, la quantité de CO2 a légèrement baissé en 2011 (-1%). Une réduction qui est plus flagrante par rapport à 1990: environ un quart de moins. Une unité de PIB émet désormais 446 tonnes de CO2.

 

Rapportée au nombre d’habitants, cette production de CO2 a en revanche progressé de 1,6% en 2011. Le ratio par habitant est particulièrement élevé en Chine (5,9 t CO2/hab) et en Afrique du Sud (7,3 t/hab) où le charbon est très utilisé. Mais sur ce plan, les Etats-Unis restent en tête du peloton avec 17 t de CO2 émis par un Américain.

 

Un Français émet 5 t CO2/an. Un résultat toutefois inférieur à la moyenne européenne (7 t/hab).

 

(1) Il s’agit des pays de l’annexe 1 de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, c’est-à-dire les pays développés ainsi que la Russie et les pays d’Europe centrale et orientale.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus