En 2011, la France a produit moins d’énergies renouvelables

Le 25 juin 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Faute de pluie suffisante, les barrages français ont peu produit en 2011.
Faute de pluie suffisante, les barrages français ont peu produit en 2011.
EDF

Alors que la consommation d’énergie primaire a connu une petite hausse entre 2010 et 2011, la courbe des renouvelables s’est, elle, infléchie pour la même période, indiquent les dernières statistiques mises en ligne, ce 25 juin, par le ministère de l’écologie.

En 2011, la France a consommé 266,4 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), un chiffre en progression de 0,8% en un an. A contrario, nous n’avons consommé que 21 Mtep d’énergies renouvelables: en baisse de 2,8%. «L’année 2011 retrouve ainsi quasiment le niveau de 2008», souligne l’Insee.

La météo est doublement responsable de cette contre-performance. La faible pluviométrie a fait chuter de 28% la production hydroélectrique. De plus, l’hiver clément de 2011 a réduit de 13% l’utilisation de bois de chauffe.

Globalement, la production primaire d’énergies renouvelables (électriques et thermiques) s’est élevée à 14% de la production énergétique nationale, en recul de 12,5% en un an. Le bois-énergie en représente 46%, l’hydraulique 20%, les biocarburants 10% et les pompes à chaleur 7%. Les autres filières totalisent les 17% restants.

La production d’électricité d’origine renouvelable s’est élevée à 64,8 térawattheures en 2011: le plus mauvais chiffre depuis 2007. Ce recul de 17% par rapport à 2010 s’explique par la faiblesse des pluies. Une fois encore, l’essentiel du courant vert (70%) a été fourni par les centrales hydroélectriques et les fermes éoliennes (19%).

Dans les départements d’Outre-mer, la valorisation énergétique de la bagasse (résidus de la canne à sucre) représente 44% de la production primaire d’énergie, devant l’hydraulique (23%), les énergies solaires (21%) et la géothermie (10%). La loi Littoral ayant fortement entravé son développement, l’éolien ne produit que 1,53% de l’énergie ultra-marine.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus