Empreinte carbone: la Caisse des dépôts passe à l’action

Le 24 novembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les investisseurs français se retirent peu à peu du charbon.
Les investisseurs français se retirent peu à peu du charbon.
VLDT

Le secteur financier français lentement gagné par le mouvement de désinvestissement.

La Caisse des dépôts (CDC) confirme son engagement. Le 22 mai dernier, lors du Climate Finance Day, le fonds souverain français avait annoncé la décarbonation prochaine de ses actifs financiers.

Six mois plus tard, Pierre-René Lemas a détaillé son engagement. Ce mardi 24 novembre, à l’occasion d’un colloque organisé par Novethic, le directeur général de la CDC a confirmé son engagement de décarboner les portefeuilles d’actions cotées du groupe (dont CNP Assurances et Bpifrance). Entre 2014 et 2020, la vieille dame de la rue de Lille entend réduire son empreinte carbone de 20% par millier d’euros investis.

55 milliards d’euros

«Cet engagement, a précisé le directeur général de la Caisse, porte sur la totalité des portefeuilles d’actions gérées en direct par le groupe, représentant une valeur boursière de 55 milliards d’euros.» D’ici la fin de l’année, la Caisse prévoit de se débarrasser des actions des entreprises réalisant plus d’un quart de leur chiffre d’affaires avec du charbon thermique (producteur ou consommateur).

A moyen terme, le groupe s’engage à ne plus acquérir d’actions cotées et de titres de dette de sociétés dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 20% du chiffre d’affaires. La Caisse ne financera plus de nouvelles capacités de production d’énergie à base de charbon.

banques et assureur

En 2017, une nouvelle évaluation de l’empreinte carbone des actifs du groupe sera réalisée afin de fixer un nouvel objectif pour la période 2018-2020.

Quelques heures plus tôt, à Francfort, l’assureur Allianz avait annoncé l’arrêt de tout investissement dans des entreprises réalisant plus de 30% de leurs activités dans le charbon.

Ces dernières semaines, Société Générale, Natixis et Crédit agricole ont annoncé leur intention de réduire leurs investissements charbonniers.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus