Emissions du secteur aérien: les bonnes intentions de l’EPA

Le 11 juin 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seuls les avions commerciaux seront concernés
Seuls les avions commerciaux seront concernés

L’administration Obama a annoncé le 10 juin son intention de limiter, à terme, les émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien. Mais l’agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) n’a proposé aucune réglementation.

 

Selon les chiffres de l’EPA, le secteur aérien américain émet 11% des émissions du secteur des transports et 3% des émissions totales des Etats-Unis. L’agence explique qu’elle souhaite «limiter les émissions de certains moteurs des avions commerciaux, responsables d’une pollution de l’air qui aggrave le changement climatique et met en danger la santé publique», en se référant à l’art 231 du Clean Air Act.

L’EPA avait déjà annoncé ce projet de régulation en septembre 2014, en lançant une étude sur les effets sanitaires des émissions de GES de l’aviation civile.

A l’origine, cette mesure répond à une pétition de citoyens, relayée en 2007 par les ONG Friends of the earth, Oceana, Earthjustice et Center for biological diversity.

Mais l’agence s’arrête en chemin. Elle n’a en effet préparé aucune norme, mais se contente d’affirmer qu’elle respectera le standard de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI)[1], qui doit être adopté en février 2016, et qui ne sera pas applicable avant début 2020. Pour mémoire, l’EPA avait fait pression sur Bruxelles, en 2013, pour que les compagnies aériennes extra-européennes ne soient pas soumises au système d’échange de quotas d’émission de GES (ETS).

Les associations environnementales américaines ont affirmé leur inquiétude quant à la faible ambition à prévoir du futur consensus international. Selon Earthjustice, le standard de l’OACI devrait se contenter d’éviter une hausse des émissions du secteur, en fixant un plafond équivalent aux émissions actuelles.



[1] Cette organisation onusienne est composée de 191 Etats membres.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus