Emissions de CO2 à la baisse en Allemagne

Le 11 février 2016 par Yves Leers
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour Barbara Hendricks, il faut amorcer un virage climatique dans tous les secteurs.
Pour Barbara Hendricks, il faut amorcer un virage climatique dans tous les secteurs.
DR

Les émissions de gaz à effet de serre en Allemagne ont nettement baissé en 2014 malgré des rejets à la hausse dans les transports et l’agriculture, selon un communiqué de l’agence fédérale de l’environnement (UBA).

Ainsi, l’Allemagne a émis en 2014 l’équivalent de 901,9 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit 4,6% de moins qu’en 2013. Il y a juste un an, la même agence avait déjà chiffré les émissions de 2014 à 912 Mt équivalent CO2, contre 953 Mt éqCO2 en 2013, soit -4,3%. Le ministère allemand de l’environnement s’est réjoui de cette «première depuis des années», largement due à la production d’électricité donc au développement continu des énergies renouvelables. La tendance est bonne également du côté des émissions du bâtiment qui ont profité d’hivers doux.

Aucun progrès dans les transports

Deux points noirs: les transports et l’agriculture. Les émissions carbonées ont en effet progressé de 1,2% dans le secteur des transports pour un total de 161 Mt éqCO2. Selon le ministère, cette augmentation est due à un accroissement du trafic routier. «Depuis 2005, presqu’aucun progrès n’a été réalisé dans ce secteur», regrette le ministère de l’environnement. En effet, alors que la priorité a été donnée depuis des années à la production d’électricité renouvelable et à l’efficacité énergétique avec des résultats impressionnants, la voiture reste reine et sans doute encore pour longtemps. Pourtant, dans une ‘feuille de route’ adoptée en 2010, le gouvernement allemand prévoyait une baisse des émissions du secteur transport de 10% en 2020 par rapport à 2005. C’est mal parti. Pour l’agriculture, les émissions ont progressé encore davantage: +2,2%, à 66 Mt éqCO2.

 virage climatique dans tous les secteurs

«Cela ne peut pas continuer ainsi», a réagi Barbara Hendricks, la ministre fédérale de l’environnement. «Les transports et l’agriculture ont été négligés pendant trop longtemps sur le plan climatique. Il faut amorcer un virage climatique dans tous les secteurs. Le plan de protection du climat pour 2050, que le gouvernement fédéral présentera avant l’été prochain, doit montrer la voie pour y parvenir», a-t-elle ajouté.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus