- 

Emissions automobiles: jusqu’ici, tout va bien

Le 31 octobre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Defender, victime d'une norme européenne.
Le Defender, victime d'une norme européenne.
DR

Malgré la mauvaise volonté du gouvernement allemand à durcir les futures normes d’émission des véhicules, les performances des constructeurs en la matière sont dignes d’éloges. Dans une note qu’elle vient de mettre en ligne, l’Agence européenne de l’environnement (AEE) montre que les rejets carbonés des véhicules neufs ne cessent de diminuer.

En 2012, souligne l’étude, les émissions moyennes des voitures neuves mises sur le marché européen atteignaient 132,2 grammes de CO2 par kilomètre (gCO2/km), soit 2,6% de moins que l’année précédente. Ceci est d’autant plus remarquable qu’a contrario, nos voitures ont pris du poids: elles affichent, en moyenne, 1.402 kg sur la balance, soit la masse la plus importante observée depuis trois ans.

Comme les années précédentes, c’est Fiat qui met en vente les voitures les moins émettrices: 117 gCO2/km. Entre 2000 et 2012, la firme de Turin a réussi à réduire d’un quart les rejets carbonés de ces petits bolides. Petits, car pour conserver son titre européen, Fiat a réduit la masse de ses autos et produit d’importants volumes de voitures roulant aux gaz (GNV et GPL), des carburants moins carbonés que l’essence ou le gazole.

La stratégie inverse a été adoptée par la plupart des autres «grands» constructeurs qui ont multiplié les modèles Diesel, à l’image du groupe PSA (121 gCO2/km) ou de Renault (121 gCO2/km aussi), mais également des constructeurs allemands. Ce faisant, Audi et Daimler ont réussi à abattre respectivement de 22 et 24 gCO2/km les émissions de leurs puissants engins entre 2009 et 2012: records à battre.

Au total, les productions de 8 groupes automobiles[i] parviennent à rester sous la barre fatidique des 130 gCO2/km. Daimler fermant la marche avec une moyenne de 143 gCO2/km. Sachant que l’objectif de la Commission (non validé par les gouvernements) est d’atteindre les 90 gCO2/km en 2020, y a-t-il des constructeurs déjà sur la bonne voie?

A cette question difficile, les analystes de l’AEE répondent plutôt par l’affirmative. D’ores et déjà, affirment-ils, 9 des 20 plus grands producteurs ont atteint leur «cible intermédiaire» pour 2015. En revanche, Jaguar, Land Rover, Suzuki, Tata, Mitsubishi et Honda devront réduire leurs rejets d’au moins 5 gCO2/km en deux ans pour rester dans les clous. Ce ne sera sans doute pas possible. Ce qui explique la décision de Jaguar Land Rover (groupe Tata) d’arrêter, en 2015, la production de son modèle historique, le Defender: un 4x4 créé il y a plus d’un demi-siècle et dont les émissions frisent encore avec les 300 gCO2/km.



[i] Fiat, Renault, Automobiles Peugeot, Toyota, Citroën, Seat, Ford, Kia.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus