Embarquement immédiat pour 2050

Le 28 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne a adopté, ce lundi 28 mars, une stratégie globale visant à mettre en place un système de transport compétitif et favorable à l’environnement. Les principaux objectifs de la feuille de route «Transports 2050» sont, pour 2050, de supprimer les véhicules à carburant traditionnel dans les villes; de porter à 40% la part des carburants durables à faible teneur en carbone dans l'aviation et réduire d'au moins 40% les émissions dues au transport maritime; de faire transporter 50% du transport routier de passagers et de fret sur moyenne distance par voie ferrée ou navigable, et de réduire de 60% les émissions liées aux transports d'ici le milieu du siècle.

Le document fixe des objectifs spécifiques pour différents types de déplacement. D'ici 2050, par exemple, tous les aéroports du réseau de base devraient être connectés au réseau ferroviaire, de préférence à grande vitesse, d'ici 2050. Tous les ports devront aussi être connectés au réseau ferroviaire de fret.

D'ici 2020, le système européen de contrôle du trafic aérien devrait être complètement modernisé, permettant des déplacements plus rapides et plus sûrs et un accroissement des capacités. Ce qui permettra de transporter plus de passagers, mais aussi de réduire les congestions aériennes, synonymes d’importantes émissions de gaz à effet de serre.

L'UE souhaite également se rapprocher de l'objectif «zéro décès» dans les transports routiers d'ici 2050. Dans cette perspective, elle s'est donné pour but de réduire de moitié le nombre d'accidents mortels sur les routes d'ici 2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus