Elgin: une fuite de plus de 300 millions de dollars

Le 11 mai 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le colmatage du puits défaillant n'a toujours pas démarré
Le colmatage du puits défaillant n'a toujours pas démarré

L’importante fuite de gaz, qui a démarré le 27 mars sur la plate-forme d’Elgin située au large de l’Ecosse, en mer du Nord (voir JDLE), devrait coûter à Total entre 300 et 400 millions de dollars (entre 230 et 310 millions d’euros).

Selon le PDG du groupe pétrolier français, qui a été reconduit pour trois ans lors de l’Assemblée générale de ce 11 mai, l’essentiel de la facture proviendra du manque à gagner dû à la suspension de l’extraction du gisement d’Elgin et du puits adjacent de Franklin.

Christophe de Margerie a ajouté que «les études environnementales menées par les autorités britanniques n’avaient détecté aucun dégât sur le plan environnemental hormis les émissions de gaz à effet de serre liées au gaz naturel qui s’échappe dans l’atmosphère».

Par ailleurs, l’injection de boues lourdes dans le puits défaillant reste toujours suspendue à l’arrivée de meilleures conditions météorologiques.

Total a annoncé vouloir reprendre l’exploitation des gisements d’Elgin et de Franklin avant la fin de l’année. 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus