Elevage: la vidéo de L214 fait bouger le ministère

Le 13 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L214 demande l'interdiction de la mise à mort des poussins
L214 demande l'interdiction de la mise à mort des poussins

La Direction générale de l’alimentation (DGAL) a annoncé, ce 13 novembre, qu’elle allait remettre à plat les normes du bien-être animal.

«Le ministre de l’agriculture va lancer une nouvelle stratégie ambitieuse en matière de bien-être animal (…) et il est prévu de revoir tous les dispositifs de mise à mort sur toutes les filières», a déclaré à l’AFP Jean-Luc Angot, directeur général adjoint de la DGAL.

L’objectif est d’améliorer les pratiques exercées en dehors des abattoirs et d’étudier des alternatives à la mise à mort des poussins dans les couvoirs.

Cette annonce ministérielle intervient au lendemain de la diffusion, par l’association de défense des animaux L214, d’une vidéo montrant les conditions effroyables dans lesquelles des poussins vivants d’un couvoir breton sont broyés et jetés à la poubelle, en contradiction avec les normes européennes.

Brigitte Gothière, porte-parole de l’association, a annoncé qu’elle avait porté plainte contre l’établissement pour cruauté envers les animaux. L214 a par ailleurs lancé une pétition visant à interdire la mise à mort des poussins.

Interrogée sur ce couvoir, la DGAL a affirmé qu’une récente inspection de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Finistère avait relevé «un certain nombre d’irrégularités», toutefois «insuffisantes pour retirer l’agrément sanitaire du couvoir».

La remise à plat des normes françaises doit commencer dès la fin de l’année, en partenariat avec les éleveurs, selon le ministère.

54 millions de poulettes ont vu le jour en France en 2013, selon L214. Et environ autant de poussins mâles ont été tués.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus