Electricité: nouvelle centrale au charbon Carbon Free

Le 12 janvier 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
1,4 million de tonnes de CO2 seront injectées sous terre.
1,4 million de tonnes de CO2 seront injectées sous terre.
DOE

Un électricien américain vient de moderniser une centrale au charbon en l’équipant d’un système de captage-stockage géologique de CO2.

A en croire le programme électoral de Donald Trump, le charbon américain a encore de belles années devant lui. Plutôt une mauvaise nouvelle pour les environnementalistes. A moins, bien sûr, de développer les technologies de captage et de stockage géologique de CO2 (CSC). Outre-Atlantique, plusieurs électriciens et industriels collectent déjà le gaz carbonique en sortie de chaudière pour l’injecter dans le sous-sol.

En partenariat avec le pétrolier japonais JX Nippon Oil & Gas, l’électricien américain NRG Energy vient de mettre en service une tranche au charbon Free Carbon dans sa centrale électrique de WA Parish, située à proximité de Houston (Texas)[1].

1,4 million de tonnes de CO2 évitées

Moyennant un prêt de 190 millions de dollars (178,5 M€), octroyé par le ministère américain de l’énergie, NRG Energy a équipé une chaudière existante de 240 mégawatts d’un système de captage aux amines[2], conçu dans les années 1990 par Mitsubishi Heavy Industries et Kansai Electric Power. Chaque jour, le dispositif capte 90% du gaz carbonique émis par l’installation.

Ces 5.000 tonnes quotidiennes de CO2 sont acheminées par carboduc vers le champ pétrolier de West Ranch, distant d’une centaine de kilomètres. Séché, épuré, comprimé, le gaz est injecté dans un puits, ce qui permet à l’exploitant, Hilcorp Energy, d’en accroître la productivité et la durée de vie.

Le montant total de l’investissement est estimé à 1 Md$ (939 M€). Selon Jesse Jenkins, du Massachusetts Institute of Technology (MIT), le coût d’exploitation du plus important système de CSC installé aux Etats-Unis flirte avec les 70 $/tonne captée.



[1] La capacité totale de WE Parish atteint les 2500 MWe.

[2] D’habitude, les systèmes de CSC sont installés sur des chaudières neuves, conçues à cet usage.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus