Electricité : naissance du numéro un américain

Le 10 janvier 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Ce lundi 10 janvier, les producteurs américains d'électricité Duke Energy et Progress Energy ont annoncé leur fusion, qui va donner naissance au numéro un du secteur aux Etats-Unis, avec 7,1 millions de clients (pour l’électricité) et 500.000 (pour le gaz) et une capitalisation boursière de 36,5 milliards de dollars (28,24 milliards d’euros).

L'opération prendra la forme d'un échange d'actions, dont le court communiqué des deux groupes ne précise pas les modalités. Le Wall Street Journal, qui avait annoncé l'opération dès dimanche, avait assuré que l'opération valorisait Progress à 13,1 milliards $ (10,13 milliards €).

La société issue de la fusion conservera le nom de Duke Energy. Elle affichera une valeur d'entreprise (capitalisation boursière + endettement net) de l'ordre de 65 milliards $ (50,29 milliards €), ont précisé les deux groupes.

Sa capacité installée sera de l'ordre de 57,2 gigawatts, dont 4 GW en Amérique latine. Le charbon représente 42 % du parc de production, contre 35 % pour le gaz, 16 % pour le nucléaire et 7 % pour les renouvelables.

Futur numéro un américain, en termes de production d’électricité (230 térawattheures par an), le futur Duke Energy (qui n’a relâché que 146 millions de tonnes de CO 2 en 2008) ne pointera qu’à la troisième place des plus gros émetteurs de gaz carbonique du secteur électrique, après AEP (171 MtCO 2 en 2008) et Southern (155 MtCO 2 en 2008).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus