Electricité: coupler les marchés pour réduire les coûts

Le 10 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une mesure qui assurera la sécurité d'approvisionnement de l'Italie.
Une mesure qui assurera la sécurité d'approvisionnement de l'Italie.
RTE

Huit ans après un premier essai avec la Belgique, la France poursuit le rapprochement de son marché électrique avec ceux de ses voisins. Mardi 10 février, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé avoir donné son accord au couplage des marchés journaliers de l’électricité entre la France et l’Italie. «Ainsi, la France sera couplée à l'ensemble de ses voisins membres de l'Union européenne.»

Le couplage est un mécanisme de marché mis en place depuis 2007 aux frontières françaises. Il concernera bientôt 19 pays européens en intégrant fin février l’Italie et la Slovénie. «Son rôle, explique le régulateur, est de s'assurer que les interconnexions sont utilisées du pays où l'électricité est la moins chère vers celui où elle est la plus chère.» Le couplage de marché fait correspondre aux offres d'achat des pays concernés les moyens de production les moins chers de l'ensemble de la zone. Les besoins en électricité de chaque pays sont ainsi satisfaits au moindre coût. La CRE estime à 30 millions d'euros par an la réduction des coûts d'approvisionnement à l'échelle de la France et de l’Italie.

Ce rapprochement intervient quelques semaines avant le lancement d’un nouveau mécanisme de calcul des capacités des interconnexions électriques. D’ici le printemps, l'Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas utiliseront le flow-based market: ce «couplage de marché fondé sur les flux» doit permettre d'accroître le potentiel d'échange d’électricité sur les frontières où ceux-ci sont les plus nécessaires et où ils ont le plus de valeur économique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus