Efficacité énergétique : nouveaux financements européens

Le 06 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

115 millions d'euros de fonds de l'UE encore non dépensés pourraient servir, d’ici à la fin de l’année, à développer des projets «  pour améliorer l'efficacité énergétique dans des domaines tels que les transports urbains, l'éclairage public, le chauffage à distance et le refroidissement », indique le Parlement européen dans un communiqué du 3 septembre.

La démarche entre dans le cadre du plan européen pour la relance économique (PERE) qui a vu le jour en 2009. Ce plan vise à stimuler la reprise par le financement de projets énergétiques (éoliennes en mer, captage et stockage de carbone, interconnexions gazières transfrontalières…). Sur les 398 milliards prévus pour 2010, 115 millions n'ont pas encore été engagés.

Il faudra donc modifier le règlement sur l'assistance financière communautaire à des projets dans le domaine de l'énergie pour réaffecter les fonds non dépensés d'ici à la fin de 2010. La modification du texte vise la création d’un instrument financier qui soutiendrait les initiatives d’efficacité énergétique et renouvelable à partir de crédits non engagés du plan de relance.

«  Le financement devrait aller aux seules mesures qui ont un impact rapide, mesurable et non négligeable sur la reprise économique, l'augmentation de la sécurité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre », précise le communiqué.

Parmi les projets qui pourraient être financés par ces fonds européens figurent les investissements dans la production combinée chaleur/électricité, le chauffage urbain et les réseaux de refroidissement à partir de sources renouvelables, l'éclairage public efficace (solutions de stockage d'électricité, compteurs et réseaux intelligents) ou encore des transports urbains propres (véhicules électriques et à hydrogène).

Les députés européens rappellent que «  financer l'efficacité énergétique et les projets d'énergie renouvelable contribue (..) à atteindre les objectifs de l'UE de produire 20% d'énergie provenant de sources renouvelables et de réduire la consommation totale d'énergie de 20% en 2020 ».

Les modifications des règles proposées devraient être soumises à un vote du Parlement dans son ensemble au mois d’octobre prochain.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus