EDF va devoir investir dans ses centrales

Le 07 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Une communication à géométrie variable. C’est la façon dont EDF informe le grand public sur la bonne marche de ses centrales nucléaires. Ce jeudi 7 octobre, l’électricien historique annonce, devant un parterre de journalistes, son intention de consacrer 2,4 milliards d’euros, sur 20 ans, à la modernisation de la centrale de Cattenom (Moselle). But avoué : prolonger la durée de vie des 4 tranches de 1.300 mégawatts au-delà de 40 ans, confirme le directeur de l’installation, Stéphane Dupré-la-Tour. Une décision qui, toutefois, n’appartient pas à l’industriel, mais à l’Autorité de sûreté nucléaire.

 

Moins de tambour et de trompettes avec les résultats de l’inspection internationale de la centrale nucléaire de Saint-Alban. Réalisée à la demande des autorités françaises par des experts de 9 pays, mandatés par l’Agence internationale de l’énergie atomique, cette inspection Osart (pour Operational Safety Review Team) n’a pas délivré de satisfecit à l’exploitant des deux réacteurs de 1.300 MW. « La mission portait sur la maintenance des installations, la formation du personnel, la protection contre les radiations et les plans d’urgence », rappelle l’AIEA dans un communiqué, publié le 6 octobre. L’équipe a reconnu que les bonnes pratiques sont globalement respectées. « Cependant, indique le gendarme mondial du nucléaire, l'accès à la principale chambre de contrôle pourrait être limité au personnel essentiel et le contrôle de la pollution pourrait être amélioré. » Des problèmes que la direction de la centrale de Saint-Alban s’est engagée à résoudre. L’AIEA pourrait organiser une nouvelle inspection de la centrale iséroise dans 18 mois.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus