EDF sort gagnant de la bataille des prix de l’électricité

Le 19 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Très attendu, le prix de gros de l'électricité nucléaire qu'EDF revend à ses concurrents a été annoncé le 19 avril par Eric Besson, ministre de l’industrie et de l’énergie après arbitrage rendu par le président Nicolas Sarkozy. Ce sera 40 euros le mégawattheure à partir du 1er juillet 2011, puis 42 € au 1er janvier 2012[1].
 
Tout est parti de la loi sur la Nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome), publiée début décembre 2010 et qui devrait entrer en vigueur le 1er juillet prochain. Le texte réforme le marché de l'électricité en créant le système de l'Accès régulé au nucléaire historique (Arenh), afin que les nouveaux fournisseurs d'énergie (GDF Suez, Poweo, Direct Energie, etc.) puissent profiter des bas coûts de production du parc nucléaire français.
 
Pour cela, EDF est tenu de vendre jusqu'à un quart de la production d'électricité de ses centrales nucléaires à ses concurrents. Ces derniers, comme GDF Suez, réclamaient 35 €/MWh. EDF demandait plus, et l’a finalement emporté.
 
Cette fourchette haute a sans doute été retenue en prévision des sommes qu’EDF devra provisionner afin de maintenir des niveaux de sécurité élevés pour les 58 réacteurs en exploitation du parc français. L’effet «Fukushima» est passé par là.
 
Mais quelles seront les conséquences financières pour les particuliers? Il n’y aura qu’une «légère augmentation» des tarifs d’ici l’élection présidentielle de 2012, affirme le ministre de l’énergie. Mais avant la fin 2015, les prix devront s'aligner sur le niveau de l'Arenh, selon l'article 13 de la loi Nome. Il est probable qu’en résultera une hausse mécanique des tarifs «Bleu» de l'ordre de 5% par an, soit 30% jusqu'en 2015, selon la Commission de régulation de l'énergie.


[1] Actuellement, les Français payent l'électricité nucléaire environ 31 €/MWh


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus