EDF reconnu coupable de la fuite d’eau radioactive à Penly

Le 11 septembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La fuite d'eau radioactive est survenue en octobre 2012
La fuite d'eau radioactive est survenue en octobre 2012

EDF a été reconnu coupable, le 10 septembre, par le tribunal de police de Dieppe, de plusieurs négligences ayant provoqué la fuite d’eau radioactive survenue en octobre 2012 à la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime).

 

EDF a attendu 5 mois avant de déclarer à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) la présence anormale de tritium dans la nappe phréatique, due à la fuite d’un bac de rétention, rapporte l’association Sortir du nucléaire qui avait porté plainte pour pollution des eaux avec le collectif «Stop EPR, ni à Penly ni ailleurs». Les associations France Nature Environnement et Haute-Normandie Environnement s’étaient par ailleurs portées parties civiles.

 

Dans un compte rendu d’inspection, le gendarme du nucléaire avait conclu que l’entretien des installations de la centrale laissait à désirer et qu’il n’était pas suffisant pour prévenir les fuites.

 

Dans son jugement, le tribunal de Dieppe a condamné EDF à deux amendes de 3.750 euros chacune et à verser 500 € à chacune des trois associations parties civiles.

 

«Il était inacceptable que cette désinvolture perdure, alors que ces fuites touchent un nombre croissant de réacteurs, à Golfech (Tarn-et-Garonne), Civeaux (Vienne), Bugey (Ain) et Tricastin (Drôme)», a commenté le réseau Sortir du nucléaire, dans un communiqué. Un porte-parole d’EDF a déclaré que le groupe ne devrait pas faire appel.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus