EDF peine à faire la soudure

Le 30 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Encore quelques petits problèmes sur le chantier de l’EPR, à Flamanville (Manche). Comme en 2009, les soudeurs éprouvent quelque difficulté à réaliser des soudures « zéro défaut » du liner, cette vaste peau métallique qui revêt la double enceinte du réacteur franco-allemand.

Au mois de juin, annonce aujourd’hui l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur son site, EDF a détecté des soudures imparfaites. Un incident dont l’ASN a immédiatement été informé. Le 7 juillet, le gendarme français du nucléaire inspecte le site pour s’assurer notamment que des mesures correctives ont été prises par l’électricien.

« Elles l’ont été », assure au Journal de l’Environnement, un inspecteur de l’ASN, basé à Caen. « Sur ce chantier particulier, explique-t-il, le problème essentiel est que les soudeurs travaillent dans une position inconfortable ne leur permettant pas de voir correctement leur travail. » Ils soudent sans voir ce qu’ils font. Ce qui peut nuire, effectivement, à la qualité de l’exécution. Comme l’an passé, après la survenue d’un incident similaire, EDF a mis en place son plan d’action : une campagne d’identification des soudures difficiles et des sessions de formation des soudeurs.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus