EDF peine à faire la soudure

Le 30 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Encore quelques petits problèmes sur le chantier de l’EPR, à Flamanville (Manche). Comme en 2009, les soudeurs éprouvent quelque difficulté à réaliser des soudures « zéro défaut » du liner, cette vaste peau métallique qui revêt la double enceinte du réacteur franco-allemand.

Au mois de juin, annonce aujourd’hui l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur son site, EDF a détecté des soudures imparfaites. Un incident dont l’ASN a immédiatement été informé. Le 7 juillet, le gendarme français du nucléaire inspecte le site pour s’assurer notamment que des mesures correctives ont été prises par l’électricien.

« Elles l’ont été », assure au Journal de l’Environnement, un inspecteur de l’ASN, basé à Caen. « Sur ce chantier particulier, explique-t-il, le problème essentiel est que les soudeurs travaillent dans une position inconfortable ne leur permettant pas de voir correctement leur travail. » Ils soudent sans voir ce qu’ils font. Ce qui peut nuire, effectivement, à la qualité de l’exécution. Comme l’an passé, après la survenue d’un incident similaire, EDF a mis en place son plan d’action : une campagne d’identification des soudures difficiles et des sessions de formation des soudeurs.