EDF EN critique face à la politique solaire de la France

Le 19 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Si les dirigeants d'EDF Energies nouvelles (EDF EN) considèrent l'énergie solaire comme un «axe important» du développement de leur société, ils ne misent pas particulièrement sur le marché français pour le moment.

«Grâce aux politiques incitatives de l'Espagne, de l'Italie, de la Grèce, des Etats-Unis et de la France, l'industrie se trouve à un tournant majeur», a estimé Pâris Mouratoglou, président d'EDF EN, lors de la présentation des résultats du premier semestre de l'entreprise. La France a ainsi institué un tarif de rachat très intéressant de 55 centimes d'euros le kilowattheure (kWh) lorsque les installations photovoltaïques sont intégrées au bâti.

Mais pour les dirigeants d'EDF EN, l'évolution majeure de l'industrie, outre le «réparti», consiste à installer de véritables «fermes» solaires produisant de l'électricité de manière centralisée et permettant de diminuer les coûts d'investissement.

Or, la France a décidé d'un tarif de rachat de seulement 30 centimes d'euros le kWh. «C'est peu ou pas rentable, nous irons donc voir ailleurs», a expliqué le directeur général David Corchia. L'Italie subventionne ainsi le photovoltaïque dit «au sol» à hauteur de 36 à 40 centimes le kWh.

Toujours selon les dirigeants d'EDF EN, l'enjeu est la localisation des usines de l'industrie: «Pour l'éolien, la France a trop tardé, le Danemark, l'Allemagne, l'Espagne et les Etats-Unis ont donc gagné le marché. Pour le photovoltaïque, c'est d'abord le Japon puis l'Allemagne qui ont donné le ton. L'Andalousie, l'Italie et la Grèce suivent, la France, elle, a plus de mal. Or, en Allemagne, on parle de dizaine de milliers d'emplois directs et indirects», analysent-ils.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus