EDF doit traiter une anomalie de réacteurs

Le 20 juillet 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

EDF envisage des solutions pour résoudre une anomalie classée au niveau 1 de l'échelle Ines (1) qui affecte des générateurs de vapeur de certains réacteurs des paliers 900 MégaWatt électriques (MWe) et 1300 MWe des centrales nucléaires. Le 21 février, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait rendu un avis d'incident, l'anomalie pouvant avoir des conséquences pour la sûreté. Dans un nouveau communiqué du 18 juillet, l'ASN précise qu'il s'agit d'un phénomène de colmatage au niveau des réacteurs, dont EDF devrait prochainement évaluer le taux précis.

EDF a retenu une solution de lessivage chimique des générateurs de vapeur . Les rejets de cette méthode en ammoniac, substance hautement nocive pour l'environnement, ont été examinés et contrôlés par l'ASN avant chaque mise en oeuvre, selon Fabien Feron, ingénieur à la direction des centrales nucléaires à l'ASN. Ces teneurs ammoniacales sont surveillées de façon continue, y compris après l'opération. Des études d'impact du colmatage sur la sûreté des réacteurs sont également menées. En attendant la finalisation des analyses, l'ASN a demandé à EDF de proposer des dispositions d'exploitation adaptées au taux de colmatage des générateurs de vapeur. Selon elle, les générateurs de vapeur potentiellement affectés par le colmatage seront contrôlés au cours des arrêts pour maintenance des réacteurs. Si l'état d'un réacteur ne permet pas une exploitation en toute sûreté, EDF devra remettre en conformité les générateurs, en procédant par exemple à leur lessivage chimique, avant leur remise en service.

(1) l'échelle est graduée de 1 à 7, le niveau 1 correspondant à une anomalie et le niveau 7 à un accident majeur




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus