EDF condamné à 1,5 million d’euros d’amende

Le 10 novembre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre a opté, aujourd’hui 10 novembre, pour l’amende lourde. Elle a décidé de condamner EDF à 1,5 million d’euros pour l’espionnage informatique de Greenpeace.

 
Deux anciens responsables de la sécurité d’EDF sont mis en cause pour avoir mandaté, en 2006, l’entreprise privée Kargus Consultants en vue de pirater l’ordinateur de Yannick Jadot, ancien directeur des campagnes de Greenpeace, aujourd’hui député européen EELV. Pierre-Paul François a par ailleurs été condamné à trois ans de prison dont trente mois avec sursis. Pascal Durieux, son supérieur hiérarchique, a écopé d’une peine de trois ans de prison dont deux avec sursis, ainsi qu’une amende de 10.000 €.
Les deux hommes et EDF devront également verser 500.000 € de dommages-intérêts à Greenpeace, qui estime que cette décision est un signal fort envoyé à l’industrie nucléaire.
 
Dans le cadre de sa défense, EDF s’était dite victime des agissements de la société mandatée. Selon le groupe, le contrat passé indiquait seulement une veille des actions menées par les écologistes autour notamment de la construction du réacteur nucléaire EPR à Flamanville.
 
Au lendemain des propos d’Henri Proglio en faveur du nucléaire (JDLE), cette décision a redonné le sourire à EELV. «Cette condamnation illustre la faillite morale de certains dirigeants d’EDF. Bien loin de défendre le service public, ils détournent ses valeurs et leur entreprise en se compromettant dans une défense mensongère du nucléaire», a réagi Cécile Duflot, secrétaire nationale.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus