EcoWatt saison 4

Le 14 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Réseau transport d'électricité (RTE) a lancé, lundi 14 novembre, sa 4e campagne «EcoWatt» en Bretagne et en Provence Côte d’Azur (Paca), deux régions dont la sécurité d’approvisionnement électrique n’est pas des plus brillantes.
 
L'initiative, qui compte près 31.000 souscripteurs, consiste pour les usagers à réduire leur consommation lors des pics électriques d'hiver, notamment le matin et en soirée, afin d'éviter une surcharge du réseau. Après leur inscription sur le site de RTE, les volontaires reçoivent des alertes par courriel ou SMS les appelant à modérer leur demande durant les périodes les plus tendues.
 
La Bretagne, qui ne produit que 9,5% de sa consommation d'électricité, a vu sa consommation progresser de 2,5% «hors intempéries» en 2010 et connaîtra encore une hausse de 1,4 à 1,5% cette année, chiffres qui peuvent dépasser 6% en fonction des vagues de froid, a indiqué Didier Beny, directeur de RTE-Ouest.
 
Au sud, la situation est a priori moins inquiétante. Certes, la production d’électricité couvre, en Paca, la moitié des besoins régionaux, mais le Var, les Alpes Maritimes et Monaco, situés en bout de péninsule, dépendent à 90% du courant livré par une seule ligne à très haute tension.
 
Dans les deux cas, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité veut donc limiter la consommation locale en période de forte pointe pour réduire tout risque de délestage, voire de black out.
 
L'objectif des promoteurs d'EcoWatt est de toucher 50.000 foyers de consommation d'ici deux ans sur les 1,9 million que compte la Bretagne. Une sensibilisation accrue des entreprises et des scolaires est initiée, en partenariat avec la chambre régionale de commerce et d'industrie et le rectorat.
 
Dans le Midi, les autorités espèrent pouvoir mettre en service 3 nouvelles lignes de 225.000 volts d’ici 2015.
En Bretagne, le dispositif EcoWatt a permis d'écrêtera de 1,5 à 2% de la consommation lors des alertes: l’équivalent de la consommation d’une ville comme Brest.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus