Ecophyto: saison 2

Le 07 janvier 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une nouvelle version du plan Ecophyto sera présentée le 30 janvier
Une nouvelle version du plan Ecophyto sera présentée le 30 janvier

Une nouvelle version du plan Ecophyto de réduction de l'usage des pesticides sera présentée le 30 janvier, après le constat d'échec dressé dans un récent rapport parlementaire, a annoncé mercredi 7 janvier le ministère de l'agriculture.

 

Selon le communiqué, le ministre Stéphane Le Foll souhaite «amplifier le développement des alternatives» aux produits phytosanitaires en encourageant par exemple le bio-contrôle et les agro-équipements permettant une agriculture de précision.

Ceci concerne notamment l'assistance numérique aux cultures, par drone et satellite, qui permet de doser le plus finement possible l'usage des intrants sur les seules zones qui les réclament.

«Leur développement permettrait de diminuer de près de 30% le niveau de pesticides, en particulier en viticulture et arboriculture», qui totalisent à elles seules 20% des produits utilisés en France.

«En termes de résultats, insiste le ministère, cela équivaut à une conversion à l'agriculture biologique de plus de la moitié des surfaces céréalières de France».

Stéphane Le Foll veut aussi «amplifier» la diffusion de bonnes pratiques à travers le réseau de quelque 2.000 fermes du réseau «Dephy», où le recours aux pesticides a baissé de 12% entre 2012 et 2013, indique-t-il.

Ce réseau Dephy lancé en 2009 dans le cadre du plan Ecophyto permet d'expérimenter des techniques économes en pesticides.

D'autres dispositifs de la Loi d'avenir pour l'agriculture adoptée l'an dernier doivent concourir à la réduction des pesticides en France, avec les certificats d'économie de produits sanitaires, sur le modèle des certificats d'énergie.

Un rapport piloté par le député PS de Meurthe-et-Moselle Dominique Potier, remis le 23 décembre au Premier ministre Manuel Valls, concluait à l'échec du plan Ecophyto qui visait, dans le cadre du Grenelle de l'environnement en 2008, à diminuer de moitié «si possible» l'usage des pesticides en zones agricoles et urbaines, comme dans les jardins.

Le bilan 2013 publié simultanément par le ministère de l'agriculture montrait au contraire un usage en hausse de plus de 9% pour l'année, en raison de conditions climatiques difficiles il est vrai, et de 5% en moyenne entre 2009 et 2013.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus