Ecophyto 2018: Le Foll fait sa pub

Le 09 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le ministre de l'agriculture reconnaît qu'il faudra du temps.
Le ministre de l'agriculture reconnaît qu'il faudra du temps.

On le savait déjà. Mais ça va sans doute mieux en le redisant. Ce matin, au cours d’une conférence de presse, le ministre de l’agriculture a rappelé que le plan Ecophyto 2018 était dans un mauvais sillon.

«Le constat est mitigé, reconnaît Stéphane Le Foll. En trois ou quatre ans, on ne note pas de baisse durable de l’usage des phytosanitaires. Pis, l’an dernier, on a assisté à une hausse de l’utilisation de 2,5%.» [JDLE].

Pour autant, «on constate tout de même une baisse de 60% de l’emploi des molécules les plus dangereuses», veut croire l’ancien député de la Sarthe.

N’abandonnant pas l’objectif du programme, lancé dans la foulée du Grenelle Environnement, Stéphane Le Foll entend agir en deux temps. D’abord, diffuser le plus largement possible les bonnes pratiques recensées dans les 1.900 «fermes-pilotes de démonstration». «Nous devons non plus atteindre de grands objectifs nationaux, mais tenir compte des spécificités régionales, des types de culture, de l’agronomie», explique le ministre.

En amont de son projet de loi d’avenir de l’agriculture, deux missions sont aussi lancées. La première portera sur la fiscalité. «Nous devrons trouver des moyens fiscaux pour inciter à une moindre utilisation des phyto». La seconde devra imaginer des moyens de séparer, dans les coopératives agricoles, les missions de conseil et de prescription d’intrants.

En attendant, Stéphane Le Foll reconnaît que le frein principal à une moindre utilisation de la chimie en agriculture reste «culturel».

Raison pour laquelle, l’accent va être mis sur la communication. Une campagne de publicité audiovisuelle devrait fleurir sur les écrans et sur les ondes dans les toutes prochaines semaines.

Lancé en 2008, le programme Ecophyto 2018 vise à réduire de moitié en 10 ans l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en zones agricoles et non agricoles.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus