Economie circulaire: les 10 bonnes idées des citoyens

Le 11 décembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La consigne des bouteilles est plébiscitée
La consigne des bouteilles est plébiscitée

La consultation publique organisée en amont de la publication de la feuille de route gouvernementale sur l’économie circulaire s’est conclue le 6 décembre. En 5 semaines, 1.784 contributions ont été déposées.
 


C’est une vaste boîte à idées pour mieux consommer, mieux recycler, produire avec moins de ressources… Réalisée grâce à la collaboration des citoyens, sa synthèse ne sera toutefois rendue publique qu’en janvier 2018. Mais le ministère de la transition écologique et solidaire en a dévoilé les 10 grandes tendances dans un communiqué diffusé le 7 décembre.

 

Retour de la consigne

En tête, le retour de la consigne est privilégié, pour les emballages en verre mais aussi en plastique et en métal. «Ce plébiscite n’aurait pas forcément été initialement retenu par les experts car la consigne est parfois jugée trop contraignante. Ce qui montre l’importance de consulter directement les Français», a souligné la secrétaire d’Etat Brune Poirson. Déjà mentionné dans la loi sur la transition énergétique, ce type de dispositif peut être développé seulement sur le mode d’expérimentations volontaires, afin de favoriser le réemploi de certaines emballages et produits.

 

Accès aux points de collecte

Deuxième tendance: favoriser le tri des déchets sur le territoire. Pour cela, de nombreuses contributions appellent à une simplification de l’accès aux points de collecte dans les espaces publics, les entreprises et les collectivités. Pour que le tri ne reste pas une affaire de famille. Leur essor serait également le bienvenu. Autre (vieille) idée: clarifier et uniformiser les consignes de tri sur le territoire, notamment pour que les bacs soient partout de la même couleur.

 

Composteurs et doggy bags

Au rayon des déchets organiques, les citoyens souhaitent que la mise à disposition de bacs de compost individuels et collectifs se généralise. Un mouvement déjà entamé par certaines collectivités, dont la ville de Paris qui a récemment distribué des lombricomposteurs.

Pour réduire le gaspillage alimentaire, le développement du ‘doggy bag’ est appelé en renfort.

 

Carte d’identité des produits

Autres (bonnes) idées: élargir l’information présente sur les étiquettes des produits pour connaître leur durée d’usage, leurs impacts environnementaux et leur origine. Pour éviter un trop-plein de données, les citoyens demandent aussi que les règles d’étiquetage soient clarifiées et dématérialisées.

 

Réparateurs de proximité

Enfin, la création de réseaux de réparateurs de proximité permettrait de lutter efficacement contre l’obsolescence programmée, tandis qu’une taxation des produits à faible durée de vie, non recyclables ou suremballés, pourrait réduire leur présence dans le rayon.

Prochaine étape: la première version de la feuille de route gouvernementale sera soumise à consultation du 15 janvier au 2 février 2018, avant d’être publiée en mars.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus