Economie circulaire: l’Europe met 24 milliards pour financer l’innovation

Le 10 décembre 2015 par Hélène Huteau
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Karmenu Vella (à droite) commissaire à l'environnement et Werner Hoyer, pdt de la BEI
Karmenu Vella (à droite) commissaire à l'environnement et Werner Hoyer, pdt de la BEI

L’Europe veut inciter les banques à investir dans les nouveaux modèles économiques de l’économie circulaire en montrant l’exemple. 

La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont annoncé, ce jeudi 10 décembre, l’ouverture aux entreprises de l’économie circulaire (EC) de leur fonds d’investissement commun, InnovFin, doté de 24 milliards d’euros. Signé lors de la conférence «Financer l’économie circulaire» au Luxembourg (présidence de l’Union européenne), l’amendement à la convention de délégation InnovFin permet d’ouvrir ses produits financiers et services de conseil aux petites, moyennes ou grandes entreprises de l’économie circulaire, une semaine après l’adoption du paquet législatif sur ce thème.

 

Nouveaux modèles d’affaires

Les 24 Md€ d’InnovFin doivent faciliter l’accès au crédit des entreprises innovantes. Lancé l’an dernier dans le cadre de l’initiative Horizon 2020 (le programme de recherche de l’UE), il était jusque-là réservé à l’innovation technique. Aujourd’hui, ses critères d’éligibilité sont élargis aux innovations liées à l’organisation ou au modèle d’affaires, qui concernent souvent les entreprises de l’économie circulaire (notamment les modèles tenant de l’économie de l’usage ou économie de fonctionnalité).

 

Cette décision fait suite à une étude de la BEI sur «l’Evaluation des conditions d’accès au financement pour les projets soutenant l’économie circulaire», concluant que les modèles innovants de l’EC sont perçus comme particulièrement risqués par les banques. Avec InnovFin, la BEI peut prêter de 25.000 € à 300 M€, directement ou via d’autres banques et institutions financières à des entreprises ou des instituts publics de recherche. Le dispositif InnovFin est composé d’un volet Financement de la croissance, qui propose des prêts de premier rang et subordonnés ou des garanties, un volet Garanties, pour garantir et contre-garantir des emprunts de maximum 50 M€, et un volet Services de conseil pour renforcer la bancabilité des grands projets impliquant des investissements de long terme. La BEI entend ainsi faire effet de levier et attirer les financeurs privés pour atteindre 48 Md€ d’investissements. Une plate-forme destinée aux investisseurs institutionnels et privés disposés à appuyer ces projets pourrait être créée.

 

Compétitivité

Par cette politique financière, l’UE entend envoyer un signal sur la direction que l’économie doit prendre pour rester compétitive et s’assurer un avenir durable. «Grâce à l’économie circulaire, l’Europe a toutes les chances de se créer un avantage concurrentiel de manière durable», a déclaré Carlos Moedas, commissaire européen pour la recherche, la science et l’innovation .

 

D’autres fonds seront également disponibles du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI – 21 Md€). Le président de la BEI, Werner Hoyer, a déclaré dans Newsweek le 30 novembre qu’il considérait la BEI comme «le prêteur mondial le plus important concernant les actions pour le climat» et qu’il comptait «pousser l’innovation et la recherche dans ce sens». Lors de la conférence au Luxembourg, jeudi, le commissaire européen à l’environnement Karmenu Vella a déclaré pour sa part l’intention de la Commission de «revoir la directive Eco-design» et «répondre au problème de l’obsolescence programmée».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus