Ecologie: François Fillon contre le «carcan normatif»

Le 26 septembre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
François Fillon
François Fillon

Oui à l’écologie d’encouragement, non à l’écologie punitive, a déclaré François Fillon, candidat à la primaire de droite prévue en novembre, interrogé ce lundi 26 septembre sur France Inter. Son programme s’avère toutefois peu bavard sur les sujets environnementaux.

Interrogé lundi matin sur France Inter par Geneviève, auditrice de Haute-Savoie, sur les mesures de protection de l’environnement prévues par son programme, François Fillon a lancé quelques grandes pistes. Primo, poursuivre la transition énergétique en «mettant le paquet» sur la fermeture des centrales fonctionnant aux énergies fossiles (10% de l’électricité en France), et non sur celle, décidée pour «des raisons idéologiques», de centrales nucléaires.

Deuxio, honneur à la science et à la recherche «pour trouver les réponses aux questions qui se posent en matière écologique». Tertio, la mise en place d’«une écologie d’encouragement, dynamique, et pas d’une écologie punitive faite de contrôles et de restrictions». Et si Geneviève souhaite en savoir plus, la voici renvoyée au site internet fillon2017.fr.

La première surprise qu’aura Geneviève en surfant sur la page «projet» de l’ex-premier ministre (2007-12), c’est que sur les 21 volets de son programme, aucun n’a trait à l’environnement. Il lui faudra donc explorer chacun d’entre eux pour y dénicher, de-ci de-là, quelques mesures ayant un lien plus ou moins direct avec l’écologie.

Par touches discrètes

L’allusion est souvent timide: exemple au chapitre compétitivité («Osons enfin la liberté»), qui appelle à «privilégier le principe de responsabilité au principe de précaution, qui bride la capacité d’innovation». Ou encore dans celui consacré à la santé, où le candidat propose de prendre en compte «les déterminants santé de l’environnement, tels que l’alimentation, l’habitat, l’hygiène, la qualité de l’air et la santé en milieu professionnel».

On en apprend plus dans le chapitre Europe, où François Fillon dévoile un peu sa vision énergétique: le candidat prône «une nouvelle politique énergétique européenne», au sein de laquelle «la France, avec son atout nucléaire, doit jouer un rôle central».

«Le mariage entre croissance et environnement passe par une énergie nucléaire modernisée, toujours plus sécurisée, alliée au développement d’énergies alternatives. Sans le nucléaire, nous n’atteindrons jamais nos objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique», ajoute-t-il.

Pour le retour de la biotech

C’est finalement au chapitre agriculture que Geneviève trouvera le plus de réponses de l’élu sarthois. Sur le principe de précaution, le ton se fait plus martial: il n’est plus seulement question de lui privilégier un quelconque principe de responsabilité, mais tout simplement de le supprimer de la Constitution.

Et pour cause: en raison de ce principe «dévoyé et arbitraire», la France a pris du retard dans la recherche en génétique et sur les biotechnologies, que François Fillon appelle à relancer au plus vite. «Je veux que dans chaque exploitation, il y ait la possibilité de faire de la recherche et du développement», ajoute-t-il.

Trop de normes environnementales

Le candidat veut par ailleurs «libérer l’agriculture du carcan normatif», qui résulte selon lui d’une sur-transposition française des normes européennes. Notamment en matière d’usage des pesticides: «aux distorsions sociales et fiscales s’ajoutent les distorsions sanitaires et environnementales», juge-t-il.

François Fillon y critique notamment la position de la France dans le dossier glyphosate –le pays s’est opposé au renouvellement de son autorisation, contre l’avis de la Commission et d’autres Etats membres-, ou encore l’interdiction de l’insecticide diméthoate, au printemps dernier, sur les cultures de cerises. Souhaitons-lui d’apprécier les siennes au printemps prochain.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus