Ecolabel fait le ménage dans ses composés

Le 18 juillet 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Près de 4.500 détergents arborent ce label européen.
Près de 4.500 détergents arborent ce label européen.
DR

Le label européen bannit plusieurs composés dont les effets sur la santé et l’environnement sont très critiqués, comme le triclosan, les nanos argent et plusieurs fragrances.

Triclosan. Acide borique. Nano argent. Phosphate. Quelques fragrances. Toutes ces substances sont désormais bannies des produits estampillés Ecolabel. Les emballages plastiques devront désormais être recyclables. Les quelque 4.500 marques de détergents devront être conformes à ces exigences dans les 12 à 18 mois qui suivent ces interdictions, effectives dès maintenant. Les nouveaux entrants sur le marché de la propreté devront s’y plier dès à présent.

Un appel à bannir le triclosan

Institué en 1992, ce label écologique communautaire repose sur le principe d'une «approche globale» qui «prend en considération le cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l'utilisation jusqu'à son recyclage ou son élimination après usage». Il existe aujourd’hui 52 catégories de produits ou services susceptibles d’être écolabellisés, 707 entreprises certifiées (563 pour les Ecolabels Européens et 144 pour la marque NF Environnement). Fin 2017, près de 200 scientifiques du monde entier avaient lancé un appel pour réclamer l’interdiction du triclosan, un antibactérien aux effets délétères très documentés.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus