Eco-organisme recherche financements de toute urgence

Le 21 août 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le projet alternatif pour recycler les déchets d'emballages a du plomb dans l'aile
Le projet alternatif pour recycler les déchets d'emballages a du plomb dans l'aile

Créée en octobre 2016 et agréée en mai dernier pour gérer les déchets d’emballages ménagers, la société Léko rencontre d’importantes difficultés financières, qui mettent en péril son projet alternatif à Eco-Emballages.

Dans un communiqué diffusé le 3 août, l’éco-organisme affirme que «le conseil d’administration a suspendu provisoirement les activités de la société pour lui permettre de réunir de toute urgence les fonds nécessaires à son développement». Cet appel est destiné aux metteurs sur le marché d’emballages ménagers qui peuvent soutenir financièrement le projet alternatif à Eco-Emballages jusqu’au 8 septembre. Une condition indispensable au maintien d’un troisième éco-organisme en charge des déchets d’emballages à partir de 2018, aux côtés des historiques Eco-Emballages et Adelphe.

 

Un délai plus long que prévu

Lorsqu’elle a été créée, Léko affirmait bénéficier du soutien de 600 entreprises représentant 135 millions d’éco-contributions par an. Soit 20% du marché. Selon son président et directeur financier du groupe Cérélia[1], Steve Lawson, la jeune société a commencé à démarcher un certain nombre d’entreprises pour avoir des avances sur éco-contributions mais cela prend un peu plus de temps que ce qu’elle escomptait. Léko se donne jusqu’à mi-septembre pour trouver une solution, alors que le taux de recyclage des déchets d’emballages ménagers en France (68% en 2016) ne progresse plus depuis 2013.

 



[1] Spécialisé dans la fabrication de pâtes à tarte

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus