Eco-mobilier lance un appel à prestataires

Le 22 mars 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Eco-mobilier, crée en 2012.
Eco-mobilier, crée en 2012.

Tablant sur le renouvellement de son agrément, Eco-mobilier vient de lancer un appel d’offres pour renouveler les marchés de collecte et de tri des déchets d'éléments d'ameublement. Il s’agit de renouveler les prestataires de service de logistique et de traitement des déchets de cet éco-organisme créé en 2012. Dotation des bennes, ramassage des déchets d’éléments d’ameublement sur les points de collecte partenaires d’Eco-mobilier, tri par matériaux majoritaires ou transit vers un centre de traitement, recyclage ou sortie du statut de déchet de la ferraille, élimination des refus… La liste des missions est riche pour cette filière à responsabilité élargie du producteur (REP) née le 1er mai 2013 et qui n’a cessé de croître depuis.

2.038 points de collecte

Forte de 6.107 adhérents, elle affiche 554 contrats territoriaux couvrant près de 50 millions d’habitants, représentant les trois quarts du tonnage de mobilier mis au rebut. Une collecte réalisée grâce à 2.038 points, dont la moitié en déchetteries publiques, les autres étant répartis entre les plates-formes de l’économie sociale et solidaire qui œuvrent pour le réemploi et la réutilisation du mobilier usagé et les distributeurs ou professionnels du secteur du meuble. En tout, ce sont 124.339 tonnes qui ont été collectées en 2014 et 110.316 t pour le seul premier semestre 2015.

 

L’appel d’offres court pour une première période du 1er janvier 2017 au 31 janvier 2018, puis une seconde période de deux ans ferme jusqu’au 31 janvier 2020, avec une reconduction optionnelle d’une année supplémentaire jusqu’au 31 janvier 2021. Tout cela, évidemment, si l’éco-organisme reçoit le précieux sésame de l’agrément…



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus