Eco-Emballages veut développer l’incinération des plastiques

Le 28 mai 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La valorisation énergétique à haut rendement est favorisée par ce projet
La valorisation énergétique à haut rendement est favorisée par ce projet

L’éco-organisme français en charge des déchets d’emballages ménagers a diffusé, le 27 mai, un communiqué pour le moins surprenant. Il annonce en effet un appel à projets pour «les modes de valorisation alternatifs au recyclage matière des déchets d’emballages en plastique».

Derrière cette expression, Eco-Emballages souhaite financer –jusqu’à 100.000 euros par projet pour une enveloppe totale de 500.000€- des initiatives en faveur de la valorisation énergétique, en particulier l’incinération à haut rendement, et du recyclage chimique (retour au monomère, transformation en mélange d’hydrocarbures liquides).

Si l’éco-organisme affirme prendre en charge jusqu’à 50% du coût de financement, il ajoute que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) pourra compléter certains budgets.

Rappelons toutefois qu’Eco-Emballages est avant tout chargé de soutenir la collecte et le recyclage des emballages ménagers en France. Contrairement aux appels à projets précédents, destinés à développer l’innovation en matière d'éco-conception et de recyclage des plastiques (mars 2010 et février 2012, pour un montant global de 1,1 M€), celui-ci ne lui permettra pas de remplir ses deux missions principales, définies par le Grenelle de l’environnement: atteindre 75% de recyclage des déchets d’emballages ménagers en 2012 (contre 67% en 2011 voir JDLE) et 80% de couverture des coûts nets de référence d’un service de collecte et de tri optimisé.