Echanges de quotas: la Russie vise 2008

Le 19 juin 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Le ministre délégué à l'économie Andrei Sharonov a annoncé que la Russie devrait être conforme aux critères d'éligibilité nécessaires pour appliquer les mécanismes du protocole de Kyoto à partir de 2008. Elle pourrait alors commencer à vendre 300 millions de tonnes d'équivalent CO2 aux pays de l'Union européenne. Une mission de contrôle doit visiter la Russie à ce sujet en juillet.

Pour Andrei Sharonov, le coût de réduction des émissions de gaz à effet de serre en Russie se situe entre 5 et 15 dollars américains par tonne (3,7 et 11,2 euros) alors qu'il est entre 50 et 100 $ dans l'Union européenne (entre 37,3 et 74,6 €). «Nos équipements sont très vieux et cela ne coûte pas très cher de faire les premières améliorations, par exemple, de boucher un trou dans une canalisation», a-t-il déclaré, ajoutant que «les firmes étrangères peuvent venir ici augmenter l'efficacité énergétique, économiser les quotas et les vendre sur le marché européen qui est onéreux».