Eaux occidentales de l’UE: la fin de la surpêche à nouveau dans le viseur

Le 26 octobre 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le Parlement européen a rétabli l'objectif d'atteindre le rendement maximal durable en 2020
Le Parlement européen a rétabli l'objectif d'atteindre le rendement maximal durable en 2020

En séance plénière, le Parlement européen a annulé, ce 26 octobre, le report du rendement maximal durable (RMD) à 2023 qui avait été adopté il y a 15 jours par les eurodéputés de la commission Pêche. Un soulagement pour les associations écologistes.

Les eurodéputés l’ont rappelé. La nouvelle politique commune de la pêche (PCP) vise à mettre fin à la surpêche au plus tard en 2020. N’en déplaise à la commission Pêche qui avait voté l’amendement de son président Alain Cadec –un report de trois ans dans certains cas– dans le cadre du plan pluriannuel de pêche pour les eaux occidentales. Une zone qui recouvre la côte atlantique de l’Espagne, du Portugal, jusqu’à la France, l’Irlande et le Royaume-Uni.

Encore des exceptions
«Nous nous félicitons de cette décision. (…) Cependant, nous regrettons fortement que cet objectif visant à garantir une pêche durable d’ici 2020 ne s’applique pas aux stocks partagés avec des pays tiers. Nous craignons également que certaines dispositions aient des effets néfastes sur les stocks de poissons, comme l’exemption de l’obligation de débarquement pour la pêche récréative», nuance Klaudija Cremers, juriste de l’ONG ClientEarth.

Début du Trilogue
Désormais, les négociations vont débuter en trilogue entre le Parlement, la Commission et le Conseil, pour une entrée en vigueur du plan pluriannuel prévue pour début 2019. Selon l’association Oceana, 40% des stocks de cette zone sont aujourd’hui surexploités.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus