Eau potable: une pollution à l’aluminium associée à Alzheimer

Le 25 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans une étude parue dans Journal of neurology, neurosurgery and psychiatry, des chercheurs britanniques sont revenus sur les conséquences sanitaires d’une très importante pollution de l’eau potable à l’aluminium. En 1988, un poids lourd a accidentellement déversé 20 tonnes de sulfate d’aluminium –alors utilisé pour le traitement des eaux usées- dans un réservoir d’eau potable du village britannique Camelford. Environ 20.000 personnes ont alors été exposées à cette substance pendant plusieurs semaines, à des taux 500 à 3.000 fois supérieurs à la norme européenne de 0,200 milligramme par litre (mg/l). Et en mai 2004, une habitante exposée est morte d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer, à l’âge de 58 ans. Les chercheurs estiment que l’exposition au sulfate d’aluminium, dont une teneur importante a été observée dans les tissus lors de l’autopsie, est à l’origine de la maladie. Cependant la polémique persiste sur le rôle de l’aluminium dans les formes plus répandues de la maladie d’Alzheimer.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus