Eau potable: une pollution à l’aluminium associée à Alzheimer

Le 25 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Dans une étude parue dans Journal of neurology, neurosurgery and psychiatry, des chercheurs britanniques sont revenus sur les conséquences sanitaires d’une très importante pollution de l’eau potable à l’aluminium. En 1988, un poids lourd a accidentellement déversé 20 tonnes de sulfate d’aluminium –alors utilisé pour le traitement des eaux usées- dans un réservoir d’eau potable du village britannique Camelford. Environ 20.000 personnes ont alors été exposées à cette substance pendant plusieurs semaines, à des taux 500 à 3.000 fois supérieurs à la norme européenne de 0,200 milligramme par litre (mg/l). Et en mai 2004, une habitante exposée est morte d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer, à l’âge de 58 ans. Les chercheurs estiment que l’exposition au sulfate d’aluminium, dont une teneur importante a été observée dans les tissus lors de l’autopsie, est à l’origine de la maladie. Cependant la polémique persiste sur le rôle de l’aluminium dans les formes plus répandues de la maladie d’Alzheimer.