Eau: le risque H5N1 réévalué à la hausse par l’Afsset

Le 29 août 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Risque de contamination par la grippe aviaire oblige, l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) déconseille baignades et autres activités nautiques dans deux étangs de Moselle, suite à la découverte dans ces plans d'eau, début juillet 2007, de 5 cygnes contaminés par le virus Influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N1.

Cette découverte a conduit l'Afsset à réévaluer en urgence la probabilité de contamination massive des eaux de surface par le virus. Depuis janvier dernier, cette dernière était considérée comme «nulle à négligeable», sur une échelle de 5 niveaux, de même que le risque pour l'homme lié à une exposition à ces eaux, pour la population générale comme professionnelle.

Les résultats obtenus par l'Institut Pasteur de Lille sur recommandation de l'Afsset le 9 juillet changent la donne. Les prélèvements d'eau réalisés à l'étang de Villiers ont conduit l'agence à considérer que le niveau de risque pour la population générale lié au contact avec de l'eau (notamment aérosolisée) des étangs doit être modifié et qualifié de «faible». Tandis qu'en situation professionnelle, le niveau de risque doit être qualifié de «modéré».

De plus l'Afsset recommande la mise en place de «mesures de prévention de l'exposition des individus, l'acquisition de nouvelles données sur le niveau de contamination des eaux superficielles concernées par la présence d'animaux malades, et le renforcement des protocoles de prélèvement d'eau en cas de découverte d'oiseaux morts sur un même plan d'eau.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus