Eau du robinet et cancers: la mise au point de l’Académie de médecine

Le 07 juillet 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les académies nationales de médecine, de pharmacie et de l’eau ont publié le 2 juillet une mise au point sur l’alerte médiatique lancée le 23 juin par le WWF et le site Guérir.fr concernant le risque occasionné par la présence de polluants dans l’eau potable pour les personnes atteintes de cancer (1).

Les trois académies considèrent que ces recommandations «constituent à la fois un déni de la science, un mépris de la médecine et une atteinte au respect des patients». «Aucune étude ne démontre que l'eau du robinet présente un risque pour les malades atteints de cancer, soulignent les institutions dans leur communiqué. Les risques potentiels (…) ne reposent que sur des hypothèses.»

Reconnaissant que «des dépassements de normes peuvent avoir lieu et qu’il faut tout faire pour en limiter la fréquence», les académies soulignent toutefois que «les normes ne sont pas des seuils de dangerosité». Répondant aux préconisations des lanceurs d’alerte, elles rappellent le risque potentiel de contamination par des agents infectieux de l'eau en bouteille ou filtrée, et «donc le risque d’infection chez des personnes immunodéprimées, en particulier celles recevant un traitement anticancéreux».

Enfin, les académies rappellent que la santé publique «n’est ni de la publicité ni du marketing» et déplorent que […] l’attention soit déviée des vrais enjeux, tels que l’évaluation des risques sanitaires face aux expositions multiples à faibles doses.

(1) Dans le JDLE «Eau du robinet et cancer: une alerte controversée


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus