E-U et UE veulent doper l’éco-commerce

Le 04 décembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont proposé vendredi 30 novembre à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) la suppression des taxes sur les technologies «propres», afin d'en faciliter le commerce international. La proposition commune couvre 43 technologies, tels que panneaux solaires, éoliennes, containers pour déchets liquides et solides et équipements de réfrigération liés à la lutte contre le réchauffement.

«En éliminant les taxes, nous pourrons réduire le coût de ces technologies et accroître leur accès ainsi que leur utilisation», a déclaré Susan Schwab, représentante des Etats-Unis à l'OMC. Il s'agit aussi de renforcer le poids de ces deux régions, déjà leaders, sur un marché des écotechnologies représentant 613 milliards de dollars en 2006 en croissance de 15% depuis 2000.

La proposition pourrait servir comme base de négociation, dans le cadre du cycle de Doha (Qatar, 2001) qui vise entre autres à accroître le commerce des biens et services environnementaux, pour être étendue à plus de 150 technologies «propres» sélectionnées par le Canada, Japon, Nouvelle-Zélande, Norvège, Corée du Sud, Suisse et Taïwan.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus