E. coli: l'Anses prône l’élimination du fenugrec

Le 02 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Souvenez-vous. En mai et juin dernier, la bactérie Escherichia colienterohémorragique tue en série en Allemagne et en France. Près de 50 morts après, la consommation de graines germées importées d'Egypte (fenugrec notamment) a été identifiée comme la cause la plus probable de ces infections grâce à l'enquête épidémiologique menée auprès des patients mais aussi par l'enquête de traçabilité.

Le 5 juillet dernier, la Commission européenne a donc demandé aux Etats membres de retirer du marché, puis d'analyser et de détruire l'ensemble des lots de graines de fenugrec (Trigonella foenum-graecum) importées d'Egypte. En parallèle, les autorités européennes, ainsi que celles de certains Etats membres dont la France, ont recommandé d'éviter la consommation de graines germées crues.

 
Après l'annonce de la fin de l'épidémie en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie le 2 août dernier afin de réévaluer les risques liés à la consommation de graines germées et de revoir, le cas échéant, les recommandations en vigueur.
 
Pour ce faire, l'Anses a fait le point sur la situation épidémiologique française (bilan des cas survenus). Elle a également examiné les résultats des enquêtes menées au plan européen pour tenter d'expliquer l'origine de la contamination des graines importées d'Egypte, et, enfin, elle a passé en revue les mesures de gestion mises en œuvre sur le territoire (recommandations au consommateur, mise en place de contrôle et d'analyse systématique des établissements producteurs de graines à germer et retrait et destruction des graines et fèves importées d'Egypte).
Quelles sont alors les préconisations de l’Anses ? L'Agence rappelle dans un communiqué publié hier 1er septembre, qu'il est indispensable que les lots de fenugrec incriminés dans les épisodes épidémiques en Allemagne et en France soient éliminés et cela même si «aucune information sur l’origine de la contamination de ces lots n’a pu être obtenue à ce jour, en amont de l’importation des lots».
Concernant les producteurs et distributeurs de graines germées et à germer en France, l'Agence estime qu'«il est nécessaire de s'assurer du retrait effectif de ces lots de fenugrec concernés dans la chaîne alimentaire. Ces mesures s'appliquent également aux mélanges de graines contenant du fenugrec issu des lots incriminés». Enfin, l'Agence rappelle «l'importance du respect d'une traçabilité sur l'ensemble de la chaîne alimentaire, essentielle pour la maîtrise du risque notamment lors d'investigations d'épisodes épidémiques».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus